Et si ce n’était pas Londres ?

Et si ce n’était pas Londres ?

Qu’on ne se méprenne pas : j’adore Londres, après tout j’y vis quand même depuis plus de 10 ans (my god, que le temps passe vite !), mais cela n’empêche pas d’avoir de temps en temps des envies d’ailleurs. Avec l’ombre du Brexit qui continue à planer sur nos têtes, je me prends parfois à rêver d’un déménagement sous des cieux plus cléments…seulement partir de Londres pour aller où ? Petit tour d’horizon des destinations qui pourraient me faire quitter le UK !

Barcelone

Indéniablement la destination qui revient le plus souvent dans mes fantasmes d’ailleurs ! Le soleil, la mer, le rythme de vie espagnol, le coût de la vie carrément moins cher, tout en restant proche de la France et donc pas trop loin de la famille et des potes… je crois que si j’étais sans attaches ici, je n’hésiterais pas longtemps !

Lisbonne

A peu près les mêmes atouts que Barcelone, avec un cout de la vie encore plus faible et un petit côté encore plus cool, sans parler du fait que la ville est ultra vegan friendly. J’y ai été 3 fois en weekend ces dernières années, et je tombe sous le charme un peu plus à chaque visite. Le vrai souci serait de devoir se mettre au portugais : soyons honnêtes, la langue ne m’attire pas plus que ça.

New York

Ah New York ! Je n’y ai été qu’une seule fois quand j’avais 17 ans, mais la ville m’a clairement marqué, au point que je m’étais promise à l’époque que je retournerais y vivre un jour…exactement comme Londres ! Bon, il faudrait probablement que j’y retourne pour voir si la magie opère toujours, et puis il faudrait aussi accepter de ne plus pouvoir rentrer tous les mois ou presque en France. Sans parler du fait que New York doit être l’une des seules villes au monde ou se loger coute plus cher qu’à Londres !

San Francisco

Ca a bien failli il y a quelques années, suite à une opportunité pro de mon cher et tendre, et l’idée n’était vraiment pas pour me déplaire à l’époque ! Je m’imaginais déjà passer mes journées à bosser dans les petits cafés canons de Mission et mes weekends à sillonner la Cote Ouest, et puis pourquoi pas me mettre au surf en passant ?! Le vrai cliché de la vie californienne parfaite quoi ! Finalement ça ne s’est pas fait, et je crois qu’aujourd’hui je ne serais plus prête a me retrouver aussi loin de la France, avec en prime un énorme décalage horaire qui rend le moindre Skype compliqué.

Bombay

Mon mari étant indien, et Bombay étant la ville ou on s’est rencontré il y a 12 ans, forcément on songe à y retourner s’installer régulièrement. J’avais eu un énorme coup de cœur pour la ville à l’époque, coup de cœur qui ne s’est pas démenti au fil des années et des retours là-bas. Dépaysement maximal, soleil, chaleur, tous petits prix pour des milliards de choses, possibilités d’escapades exotiques tous les weekends…mais aussi distance avec la France, choc culturel, risque d’avoir le mal du pays sur le long du terme, difficultés à trouver des tonnes de trucs et donc prix du déménagement élevé. Autant de points positifs que de points négatifs dans les 2 colonnes, mais qui sait, un jour peut-être ?!

Bon, sachant que l’on vient d’emménager dans une maison ici, que je suis encore traumatisée par le savant calcul du volume de déménagement de l’ancien appart, et qu’il nous reste encore des dizaines de cartons à déballer, un départ dans un nouveau pays reste clairement du domaine du fantasme…pour le moment du moins !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge